Trouver un centre de yoga à Paris

yoga
Avec l’enthousiasme grandissant pour le yoga en France et, dans la capitale parisienne de manière plus spécifique, les centres fleurissent à tous les coins de rue. Les nouveaux adhérents ont alors de plus en plus de mal à reconnaitre ceux qui proposent les meilleurs enseignements et réunissent les conditions d’entrainement nécessaires pour évoluer rapidement. Dans cet article, vous trouverez quelques informations utiles pour trouver un bon centre à Paris et des conseils pratiques pour vous pratiquer simultanément chez vous.

Les critères pour choisir un centre de qualité à Paris

Vous cherchez un centre qui propose des cours de yoga à Paris à la hauteur de vos attentes ? Sachez que vous allez devoir dresser la liste de vos besoins et exigences pour distinguer les établissements qui vous conviennent parfaitement de ceux qui le sont moins. Le premier paramètre dont il faut tenir compte concerne vos motivations personnelles. La réponse à cette question ne peut émaner que de vous. Interrogez-vous alors sur ce qui motive pour faire du yoga. Souhaitez-vous assister à des cours où le mouvement est au centre l’apprentissage ou préférez-vous des séances plus douces qui misent sur la relaxation plutôt que sur l’activité physique éprouvante ? Le choix de votre centre dépend ainsi de votre tempérament et de vos envies. Par ailleurs, des centres spécialisés dans différents créneaux envahissent les rues de Paris. Vous êtes enceinte et vous avez entendu parler des bienfaits du yoga pour accoucher sans douleur et récupérer rapidement ? Il vous faudra alors choisir un établissement qui s’occupe de ce profil d’adhérents. Cela vous évitera de vous retrouver dans un cours d’entretien musculaire, destinés à des personnes capables de disposer de leur corps sans contrainte. Vous avez plus de 60 ans ? Des centres se chargent d’offrir un apprentissage sur-mesure aux personnes âgées. Les mouvements appris pendant ces cours prennent en considération les limites physiques et la condition des séniors. Enfin, si vous êtes de nature discrète et timide et que le regard des autres vous dérange, vous devez choisir un centre qui propose des cours personnalisés.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur yay-yoga.com.

Au-delà du centre, choisir le bon cours

Si le choix du centre doit tenir compte de critères concrets, celui des cours est plus intuitif. Tout d’abord, le bon cours est donné par des professeurs qui vous conviennent et pour le savoir, vous n’avez d’autres choix que d’essayer. Un coach qualifié doit vous apporter support et assistance surtout s’il s’agit de votre première séance. Il est également tenu de vous rassurer et de vous faire aimer le yoga. Peu importe alors si vous effectuez une séance par jour ou par semaine, le professeur doit se montrer avenant et stimulant. La sensation éprouvée à la sortie du cours est tout aussi déterminante. Vos muscles sont fatigués et votre esprit purifié ? Il y a de fortes chances que vous ayez assisté à une séance de qualité. Attention toutefois à ne pas confondre sollicitation musculaire optimale et épuisement ! Si les courbatures persistent ou s’intensifient dans les 3 jours qui suivent la séance, il y a du souci à se faire. Car, en dépit de votre volonté de progresser et de maîtriser les postures les plus complexes, le yoga est là pour vous relaxer et pour améliorer le rapport que vous entretenez avec vous-même et non pour vous frustrer. Nous tenons aussi à vous informer que la plupart des centres parisiens proposent un cours initiatif gratuit pendant lequel l’adhérent peut juger, de manière plus rationnelle et pratique, la qualité de l’apprentissage reçu et les compétences d’enseignement du coach. Faites bon usage de cet essai : discutez avec le professeur et examinez l’hygiène de la salle et des vestiaires.

Choisir le centre de yoga de la relaxation

Il y a autant de cours de yoga que de variantes de cette pratique ancestrale. Les personnes qui souhaitent se lancer possèdent généralement très peu d’informations sur le sujet. Certaines pensent même que la pratique du yoga a un caractère unique. Faux ! Si vous commencez par vous renseigner suffisamment sur ce sport qui est aussi un art de vivre et d’atteindre un état d’être subliminal, vous vous rendrez compte que vous avez l’embarras du choix. Nous avons alors décidé de sélectionner pour vous quelques sous-pratiques dont les Français raffolent à commencer par le « hatha yoga » connu pour ses bienfaits anti-stress. Comme l’anxiété est devenu le mal du siècle, il n’est donc pas étonnant que de nombreux adeptes choisissent ce type yoga plutôt qu’un autre. Cette discipline convient parfaitement aux sujets fraichement initiés parce qu’elle s’articule autour d’exercices de respiration et de mouvements très simples. Les « pranayama », qui consistent en un entrainement de souffle, aident l’organisme à se défaire des énergies oppressantes et de les remplacer par des émotions transcendantes. A la fin de la séance, les disciples retrouvent un état de pleine conscience saisissant après avoir effectué des postures accessibles à la majorité. Pour obtenir ces effets de relaxation avec une reconnexion profonde à soi, préférez le Yoga Nidra. Comme le stress est, entre autres, dû à des problèmes de sommeil, vous pouvez faire d’une pierre deux coups en optant pour des séances de Nidra appliquant les techniques de détente qui permettant au mental de se relâcher : de quoi vite retrouver le sommeil et atteindre un niveau de bien-être que vous n’aviez jamais vécu auparavant.

Choisir un centre de yoga méditatif

La méditation et le yoga sont 2 disciplines distinctes même si la première est une part intégrante de la seconde. Néanmoins, si vous recherchez un style de yoga principalement axé sur des activités méditatives, placez ce critère au cœur de vos préoccupations. Une séance de yoga, en l’occurrence l’Iyengar, est spécialement conçue pour améliorer les facultés de concentration inhérente à la méditation. Voilà comment vous pouvez accéder à un alignement des articulations qui se traduit par un ajustement des pensées et des émotions. Rappelons que ce type de yoga nécessite quelques équipements et qu’il tend à améliorer la posture et la justesse des mouvements au fur et à mesure des cours. L’Iyengar est aussi réputé pour son efficacité dans le développement de la force, la tonicité du corps et l’assouplissement. Vous comprenez maintenant pourquoi les sportifs de haut niveau y ont recours. Quant à l’ashtanga, il vise une synchronicité plus précise entre le rythme respiratoire et le mouvement conduisant à un rééquilibrage intérieur des plus agréables à vivre. Il fait, par ailleurs, souligner que le yoga est une pratique holistique et qu’il se caractérise par sa capacité à concilier équilibre de la posture, rythme de respiration et méditation. Cependant, si celle-ci est votre propriété lorsque vous avez décidé de vous lancer dans le yoga, le Hatha sera votre pari gagnant : une entrée en matière qui ne comporte pas de mouvements compliqués et qui permet au corps de prendre progressivement ses repères dans cette activité.

L’autoformation : pour mettre toutes les chances de votre côté pour progresser !

Se rendre dans un centre spécialisé pour apprendre le yoga est une bonne approche. Personne ne vous dira le contraire. Il faut toutefois pour avancer à pas sûrs et rapides ne pas vous arrêter là. Continuez à vous entrainer chez vous en essayant de tirer profit des tutoriels en ligne. Choisissez des vidéos avec des séances qui correspondent à votre niveau et augmentez la difficulté de l’enseignement à un rythme qui vous convient. Notez que vous pouvez aussi vous inscrire à un coaching personnel via les applications mobiles. Dans ce cas, vous aurez un professeur qui s’occupe de vos séances à domicile, tient compte de vos objectifs et individualise vos séances pour vous permettre d’avancer plus vite. Ces supports offrent un système d’abonnement avec des tarifs très accessibles. Si vous n’avez pas le budget suffisant pour obtenir le pack Premium, le pack normal vous sera déjà d’une utilité incontestable.


Faire du Yoga sans quitter son domicile
Comment entretenir sa culotte menstruelle ?